De grands fonds de pension occidentaux accusés de financer, via des ETF, l’oppression des Ouïghours en Chine

Le 24/11/22 à 07h06

par

Tuba Raqshan

Parmi les institutions exposées, on retrouve notamment CalPERS, CalSTRS, ou encore la Caisse de dépôt et placement du Québec.
La muraille de Chine
(Pixabay)

Les grands fonds de pension britanniques, américains et canadiens sont investi passivement dans 13 entreprises chinoises accusées de travail forcé et de construction de camps de rééducation pour la communauté Ouïghoure dans la pr

Déjà abonné

Testez gratuitement pendant 4 semaines Instit Invest

- Tous les replays des JOURNEES NATIONALES DES INVESTISSEURS

- Le service de veille unique au cœur des Investisseurs Institutionnels

- Dès 8h30 la newsletter d’actualité

Déjà abonné